Anti-puce

Tous les traitements vétérinaires et les produits naturels efficaces pour éradiquer les puces

Anti-puce - Tous les traitements vétérinaires et les produits naturels efficaces pour éradiquer les puces

Les Produits vétérinaires

anti-puce chienContre les puces, (puces de chat ou puces de chien) les vétérinaires et les pharmaciens proposent des traitements efficaces qui sont généralement des insecticides ou des produits perturbant la croissance (aussi appelés régulateurs de croissance ou IGR). Pour obtenir un meilleur résultat il est conseillé d’associer les deux types de traitements. Ainsi pour traiter votre animal, vous pouvez utiliser :

Les insecticides

Les poudres, les shampoings et les gouttes en vaporisateur : La grande majorité de ses produits sont fabriqués à partir d’insecticide qui permettent de tuer les puces à l’état adulte. Ce qui signifie que vous devrez saupoudrer, laver et/ou vaporiser votre animal à intervalles réguliers. Les shampoings ont une efficacité d’environ 24 heures contrairement aux poudres et aux gouttes qui durent plusieurs jours.

Conseil particulier : Ces produits peuvent s’avérer dangereux pour les animaux qui ont tendance à se lécher, notamment les gouttes qui ont des produits chimiques puissants, celles-ci sont à utiliser avec parcimonie.

Le propoxure : c’est un insecticide non-systémique ce qui signifie qu’il ne tue l’insecte que lorsque celui-ci a atteint son stade adulte avec une action rapide. C’est un anticholinestérasique à base de carbamate. Il est de toxicité aiguë, son action est néanmoins rapide. Vous le retrouvez généralement dans certains produits luttant contre des insectes dits nuisibles tels que les puces, les tiques et les poux. Il est aussi présent dans les produits permettant de lutter contre la foresterie, les moustiques, les fourmis, les spongieuses et d’autres parasites domestiques et de l’agriculture. De plus il peut être utilisé comme molluscicide.

Le fipronil : destiné aux chiens et aux chats pour lutter contre les puces, les tiques et les poux broyeurs. Il est recommandé en traitement préventif ou curatif en application local. Une application protège entre 1 à 3 mois contre les puces et 15 à 30 jours contre les tiques. Il est préconisé principalement en traitement contre les puces adultes. Cette molécule est également utilisée (à plus fort dosage) dans les cafaricides, les fourmicides à usage domestique et fut employé pour des usages agricoles (régent) jusqu’à son interdiction en 2005, soupçonné de tuer les abeilles en masse. Pour son usage phytosanitaire, il est déconseillé sur les chatons, les chiots, les lapins, les animaux malades et/ou convalescents. Il faut après application éviter que l’animal se lèche car certains effets indésirables peuvent survenir : hypersalivation, réaction cutanée, prurit, alopécie, vomissements, symptômes respiratoires et/ou neurologiques. De plus, les chiens ne devraient pas être autorisés à nager dans les rivières pendant les 2 jours suivant l’application.

Les produits frontline : Frontline est une marque du laboratoire Merial. Leur produit qui protègent les chiens et les chats contre les puces et les tiques se présentent sous forme de pipettes pour les chats et en solutions externes ou pulvérisateurs pour les chiens. Leur efficacité est de 1 à 2 mois contre les puces et de 15 jours à 1 mois contre les tiques. Les spray quant à eux, ont une efficacité d’environ 1 mois contre les tiques et de 2 à 3 mois contre les puces. Il est résistant à la pluie, aux bains et aux shampooings. Le traitement Frontline est appelé non-systémique, il tue les puces et les tiques par contact du parasite avec la molécule déposée sur la peau de l’animal. Après application, le produit se concentre dans le sébum de la peau de l’animal (fine couche de surface) et est stocké dans les glandes sébacées du derme.

Les régulateurs de croissance

le méthoprène : C’est un larvicide. Il est utilisé pour lutter contre les moustiques et les puces au stade larvaire. Il interrompt le cycle biologique normal des insectes en stimulant l’action d’une hormone de régulation de la croissance des insectes, ce qui les empêche de se développer au delà du stade larvaire. Les différentes études menées sur le méthoprène ont montré que celui-ci présente peu de risques pour la santé des humains (irritation légère de la peau et des yeux en cas de contact direct avec le produit), aucun effet durable sur la santé n’a été signalé. L’ARLA a conclu que le méthoprène ne persiste pas dans l’environnement et qu’il n’a pas d’effets néfaste durables sur l’environnement lorsqu’il est utilisé conformément aux directives du fabricant. Il se dégrade rapidement dans l’eau et peut être transformé sous l’action des rayons solaires et de micro-organismes. Cependant, le méthoprène est homologué comme pesticides à usage restreint par l’agence de réglementation de lutte anti-parasitaires. Seuls des applicateurs certifiés dans l’utilisation de produits à usage restreint peuvent l’appliquer. De plus, il est préférable de tenir les enfants et les animaux domestiques hors de porté des zones traitées.

le luféron : C’est un principe actif qui inhibe la sécrétion de chitine dans les larves des puces. Cette chitine est indispensable à la puce pour construire son squelette. Il est ainsi utilisé par les vétérinaires pour lutter contre les invasions de puces. Il est stocké dans le corps de l’animal et transféré à la puces adultes lors de la morsures. Ainsi, la puce adulte transmet ce principe actif à la larve qui ne pourra se développer soit par le biais de son sang à l’œuf, soit par le biais de ses excréments qui nourrissent les larves. Selon les études menées aucun effet indésirables n’a été constatés sur les humains, les animaux et l’environnement dont l’organisme ne dépend pas de la chitine. Cependant lorsque celui-ci est ingéré accidentellement ou par léchage il peut provoquer des vomissements et des maux d’estomac. Le luferon est aussi utilisé comme produit protégeant les cultures notamment les cultures de soja et de maïs.

Les colliers, les vaporisateurs, les aérosols et les mousses : Ces produits sont composés en grandes majorité par des insecticides mais ils peuvent aussi contenir des régulateurs de croissances afin d’augmenter leur efficacité. Ils permettent de prévenir l’éclosion des œufs de la puce. Le collier : utilisé seul il n’est parfois pas assez efficace pour contrôler une invasion. Les aérosols et les mousses : ils donnent de bon résultats mais il est nécessaire de traiter très régulièrement votre animal ; environ une fois par semaine. Les vaporisateurs liquides : il faut vaporiser votre animal, le produit se répand ainsi directement sur sa peau ; Leur efficacité est d’environ un mois.

  • OLIVIA a dit :

    Bonjour,
    J’ai constaté hier matin en ôtant des tiques à mon boxer qu’il avait des petites bêtes qui couraient fort vite dans les poils au creux des cuisses et sur les fesses… Des puces ! Au secour !!!
    Grand plan d’attaque : chien dehors + pipette sur le dos, matelas du chien et serviettes pour les pattes poubelles, couvertures de niche extérieure poubelle et acces niche interdit, asiprateur partout et sac aspirateur à la poubelle, lavage des sols à l’eau chaude savonneuse + 20 gouttes d’huile essentielle de lavande.
    Pendant le sechage direction l’animalerie où j’ai acheté deux fumigènes (un pour le rez-de-chaussée ou dormait le chien, parquet partout, aucun tapis, juste rideau et canapé lit avec matelas et tissus et un pour le sous-sol où il y a les chambres, le chien n’y va pas, parquet partout aussi et lingerie)
    J’ai enclanché les fumigènes ce matin en partant et hier soir j’ai laisser le chien dormir dehors et ai vaporiser le long des plinthes un produit censé detruire puces oeufs et larves.
    J’ai déhoussé le canapé pour passer à 60° et vais faire de même pour le linge de lit.
    Je vais en rentrant aérer pendant 30 min comme préconisé et repasser l’aspirateur.
    J’ai lu le conseil de l’aspirateur vapeur, mais on en a pas et
    Hier à part les puces vues sur le chien je n’en ai pas vu dans la maison (je pense que ça se voit sur les tissus) donc je ne sais même pas en réalité si la maison est infectée??? Comment savoir ?
    Mais j’ai des boutons aux chevilles, que j’attribuait à des piqures d’araignées, donc…
    Depuis que j’ai vu les puces sur mon chien j’ai l’impression que ça me chatouille partout, ça devient une psychose !
    J’ai acheté aussi un peigne à puce, un shampoing en cas d’infestation et un collier antipuce.
    La conseillère au magasin m’a dit d’attendre 48h depuis la pipette avant de faire le shampoing + peigne, puis encore 48h avant de mettre le collier.
    En attendant je n’ose pas faire rentrer le chien dans la maison, trop peur qu’il en mette partout, mais il n’a pas du tout apprécier dormir dehors… VOtre avis?
    De même j’ai peur qu’on ai emmené des éventuels oeuf ou larves dans nos lits, puisque nous marchons pieds nus à la maison…
    Que notre linge de corps en ai…
    J’en devient folle !
    Je vous remercie par avance pour vos conseils avisés !

    12 mai 2014 à 9 h 31 min
  • Anti-puce a dit :

    Bonjour, il est peut-être prématuré de traiter toute la maison au fumigène sans avoir constaté de puces dans votre maison. En traitement préventif pour la maison, le nettoyeur vapeur et l’aspirateur anti-puce sont, la plupart du temps, suffisant. Quoiqu’il en soit, la lutte contre les puces est un combat qui ce gagne sur la durée. Les fumigènes ont leur efficacité, mais à court terme.
    Pour votre chien, le collier anti-puce fera son effet et vous pouvez accélérer le traitement grâce au peigne. Il n’est pas utile de laisser votre chien dehors ni d’interdire sa niche. Il faut juste l’isoler dans un nombre limité de pièces (sans moquette, ni parquet) que vous traiterez avec une attention toute particulière. Interdire bien évidemment les chambres.

    13 mai 2014 à 9 h 10 min
  • Papy Mougeot a dit :

    Acheter une souris pour ordinateur, c’est plus gentil et ça ne mord pas.

    20 mai 2014 à 17 h 57 min
  • Shawn Kalao a dit :

    sinon si vous en avez les moyens je vous conseil le stronghold (produit vétérinaire anti-puce)

    25 mai 2014 à 18 h 00 min
  • Sonia St-Laurent a dit :

    Les produits en animalerie sont beaucoup moins dispendieux et aussi efficace. Pour l’avoir essaye moi- même.
    En faisant un traitement adéquat vous serez enchanté.
    Les animaliers ont des formations annuelles et sont très compétent

    28 mai 2014 à 19 h 59 min
  • marie laure lejeune a dit :

    Bonjour,

    J’ai un chat qui est porteur de puces depuis plusieurs mois. Nous avons essayé plusieurs produits collier, frontline simple et combo, shampoing et application d’huile essentielle de lavande, fumigènes dans la maison.
    Tout cela en vain, le chat est toujours infesté et nous sommes piqués!
    Que faire?

    4 juillet 2014 à 7 h 58 min
  • Armona a dit :

    Bonsoir,

    Mes chiens et chats ont souvent eu des puces et pour tuer celles déjà présentes je n’ai rien trouvé de mieux que des cachets de Capstar (en pharmacie). Ça n’a aucun effet répulsif en revanche.
    Pour la maison, je vaporise du Tiquanis Habitat, c’est très efficace.

    4 juillet 2014 à 19 h 31 min
  • MERLIER a dit :

    Bonjour,
    Je viens de lire tous les echanges concernant les puces !
    Trés interressant, toutefois je tiens a préciser (avec ma recente experience) que Frontline n’est plus du tout efficace !
    Mon chiot a attrapé des puces il y a maintenant plus d’un mois et nous n’arrivons pas aà nous en débarrasser.
    en passant des pipettes au spray et pour finir avec le collier anti puce.
    Les fumigénes, les bombes insectiside …
    Mainbtenant je pense à mettre le feu à mon appartement (je plaisante)
    Serieusement, je ne sais plus quoi faire, le pire c’est que maintenant les puces attaquent les humains ^^
    Quelles marques sont plus efficaces ?
    quels sites en lignes sont les plus interressant ?
    Merci d’avance
    Thierry

    7 juillet 2014 à 12 h 46 min
  • Martinez a dit :

    Bonjour à tous, j’ai un gentil matou de 5 ans sauvage à souhait qui ne supporte pas qu’on l’attrape. D’où de grosses difficultés pour lui mettre pipette et autres traitements anti puces. Du coup, comme il dort dans la maison il a essaimé et depuis quelques jours avec la chaleur ces sales bestioles sautantes ont envahie mon intérieur (maison sur deux étages avec coussins, canapés, tapis et tutti quanti. Ma question, comment réussir à lui mettre ses pipettes (trop infesté pour le traitement naturel) … Si quelqu’un a une idée pour nous éviter de nous faire griffer (muxu est hypertonique et ne se laisse absolument pas faire !!!!! Mais ça je l’ai déjà dit. )
    Pour le reste, demain grand nettoyage à la vapeur, eau vinaigre, menthe en bouquet et lavande à fond. Je vous tiendrai au courant.

    29 juillet 2014 à 18 h 19 min
  • Anti-puce a dit :

    Bonjour,

    Avez-vous essayé quand il dort?

    30 juillet 2014 à 8 h 55 min
  • BURTSCHELL JEAN a dit :

    Bonjour,
    A lire tous vos commentaires et questions, ça me démange de partout…!!
    Que puis-je faire?

    21 novembre 2014 à 21 h 54 min
  • karin a dit :

    Bonjour
    Je vous confirme Frontline ou Frontline Combo totalement inefficace,
    Je leur ai même ecrit cet été a mon retour de vacances car nous avons eu des infestations terribles de puces à la maison avec 3 chats et 1 chien : je n’ai jamais eu de réponses de leur part.
    J’ai traité animaux et maison à la terre de diatomée. Particulièrement efficace ! Literie. Parquet. Animaux. Devant la maison. Je suis d’ailleurs étonnée que ce site n’en parle pas davantage.
    L’été prochain je soupoudrerai tous mes sols avec ce fantastiques produits à l’action mécanique et non chimique.

    22 décembre 2014 à 9 h 26 min
  • Milous a dit :

    Il y a un bon répulsif naturel, c’est de faire dormir le chien sur le tapis de selle du cheval (après une bonne transpiration). les puces ont horreur de cette odeur. Ça marche un temps.

    20 avril 2015 à 19 h 38 min
  • Bernus a dit :

    Bonjour à tous,
    Pour information, je vous signal que le stockage des produits contenant du Fipronil comme Frontline ou autres marques, est très délicat, en effet il ne faut pas le stocker à une température supérieure à 25°.
    Or bien souvent ces conditions ne sont pas respectées, et de ce fait le produit est altéré, et son efficacité et d’autant réduite.
    N’hésitez pas à demander le remboursement ou l’échange du produit si vous estimez qu’il n’a aucune efficacité, le vendeur doit retourner le lot des produits défectueux à son grossiste. Le laboratoire à l’obligation de résultat, sinon cela s’apparente à de l’arnaque.
    Si vous êtes vraiment infesté de puces dans votre habitat, le mieux est de faire appel à une entreprise spécialisée, elle aussi à une obligation de résultat.
    Si vous êtes locataire avant l’entrée dans les lieux demandez une expertise antiparasitaire, les puces sont aussi nuisibles que les termites, le propriétaire a l’obligation de louer un logement sain. Les puces peuvent provoquer des maladies très graves, comme les moustiques ou autres bestioles se nourrissant de sang.

    5 janvier 2016 à 6 h 02 min

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs requis marqués avec *

*