Anti-puce

Tous les traitements vétérinaires et les produits naturels efficaces pour éradiquer les puces

Anti-puce - Tous les traitements vétérinaires et les produits naturels efficaces pour éradiquer les puces

Traitement naturel anti-puce du chat ou du chien

Traitement naturel anti-puce du chat ou du chienLa nature est bien faite. Les puces, comme la plupart des parasites et insectes, détestent l’odeur de certaines plantes. Mais pour traiter efficacement votre animal de compagnie, il convient de mettre toutes les chances de votre côtés. En plus des traitements anti-puces classiques, il est fortement conseillé d’utiliser un traitement naturel anti-puce pour votre chien ou votre chat et son environnement.

Le collier aux huiles essentielles: traitement naturel idéal pour les chatons

Le collier insectifuge aux extraits naturels de Margosa (Neem) est conçu pour repousser les insectes piqueurs : il s’agit d’une action répulsive contre les puces, les tiques et les moustiques. Le collier insectifuge assure une diffusion continue et régulière (pendant environ 3 mois) des extraits naturels et ne contient pas d’insecticide. Idéal pour les chatons comme pour les chat adultes.

Le shampooing répulsif

Il existe un certain nombre de produits contenants des huiles essentielles reconnues pour leurs effets répulsifs sur les insectes : pyrèthre végétal, extraits naturels de margosa, lavandin, eucalyptus… Très utiles pour éviter une ré-infestation, certaines huiles essentielles ont parfois des propriétés antiseptiques, cicatrisantes et anti-démangeaisons comme l’eucalyptus, pour soigner les piqûres de puces et soulager votre animal. Attention, néanmoins, un dosage minutieux est nécessaire pour que le soin ne se transforme pas en empoisonnement. Il est fortement déconseiller de faire un « mélange naturel maison ».

Par brossage

  1. Versez une cuillère à soupe de vinaigre dans un bol d’eau
  2. Prenez un gant de toilette
  3. Trempez-le dans l’eau vinaigrée
  4. Essorez
  5. Brossez le poil de votre animal avec, en évitant soigneusement les muqueuses, l’anus et les parties de son corps où le pelage est absent suite à de trop longues séances de « grattages » de votre animal.

N’utilisez surtout pas le vinaigre pur et ne trempez pas votre animal dans cette solution. Il s’agit d’un traitement en surface. En contact direct sur le peau et à haute dose, le vinaigre est toxique pour votre chat comme pour votre chien. N’ajoutez pas d’huiles essentielles à cette solution. L’usage d’huiles essentielles est réservées au traitement de son environnement car elles peuvent être mal tolérées en application directe surtout pour les chats. Ils ne disposent pas d’enzymes capables de dégrader les phénols qui restent donc stockés dans les reins. Effectuez ceci une fois par semaine pendant un mois minimum en traitement préventif début Avril. Si votre animal est déjà infecté, effectuez ce brossage à l’extérieur, car vous pourrez observer quelques puces fuir son pelage dès le début de ce brossage.

Les pipettes aux huiles essentielles naturelles

Les pipettes aux extraits naturels d´huiles de neem, de girofle et citronnelle sont connues pour leurs pouvoirs répulsifs. Il s’agit de protections anti-tiques et anti-puces Spot-On naturel pour chien ou pour chat. Les encolures et les arrières trains de nos compagnons étant le plus souvent prisés par les puces et les tiques, il est recommandé de verser le contenu de la pipette au bas du dos de votre animal et remonter à rebrousse poils jusqu’à la base de son cou.

Le peigne anti-puce

Il est principalement utilisé chez les chiots, les chatons et les lapins pour qui les autres produits peuvent être mal tolérés.

Son utilisation : Brosser l’animal tous les jours jusqu’à élimination complète de toutes les puces et larves. Le peigne permet de décoller et déloger les puces des poils de votre animal naturellement.

Conseil particulier : vous munir d’un sceau dans lequel vous aurez versé de l’eau chaude et du vinaigre. Celui-ci vous servira de réceptacle dans lequel vous mettrez les poils de chat, les puces et/ou larves que vous aurez récolté lors de votre brossage. De plus, cela déposera du vinaigre sur les poils de votre animal ce qui aura pour effet de repousser naturellement les puces qui déteste cette odeur.

Le traitement de leur environnement

Dans un vaporisateur rempli de 200 ml d’eau de source et ajoutez :

  • 4 cuillères à soupe de vinaigre de cidre ou de lavande
  • 10 gouttes d’huile essentielle naturel de menthe (évitez la menthe poivrée que les chats détesteront)
  • 5 gouttes d’huile essentielle de lavande, si vous avez utilisé du vinaigre de cidre, 5 gouttes d’huiles essentielles d’eucalyptus si vous avez utilisé du vinaigre de lavande. Pulvérisez sa couche, canapé et coussins.

Les puces étant le vecteur du ténia, il faut aussi penser à vermifuger les animaux. Il est important de traiter tous vos chats / chiens en même temps pour éviter la contamination entre les uns et les autres.

Pour traiter efficacement votre animal de compagnie, il est important de traiter en même temps :

  • Par brossage
  • Leur environnement
  • Avec un vermifuge

Si votre animal vie principalement à l’intérieur de votre logement, il est fortement conseillé de traiter préventivement votre intérieur.

Les Produits vétérinaires

anti-puce chienContre les puces, (puces de chat ou puces de chien) les vétérinaires et les pharmaciens proposent des traitements efficaces qui sont généralement des insecticides ou des produits perturbant la croissance (aussi appelés régulateurs de croissance ou IGR). Pour obtenir un meilleur résultat il est conseillé d’associer les deux types de traitements. Ainsi pour traiter votre animal, vous pouvez utiliser :

Les insecticides

Les poudres, les shampoings et les gouttes en vaporisateur : La grande majorité de ses produits sont fabriqués à partir d’insecticide qui permettent de tuer les puces à l’état adulte. Ce qui signifie que vous devrez saupoudrer, laver et/ou vaporiser votre animal à intervalles réguliers. Les shampoings ont une efficacité d’environ 24 heures contrairement aux poudres et aux gouttes qui durent plusieurs jours.

Conseil particulier : Ces produits peuvent s’avérer dangereux pour les animaux qui ont tendance à se lécher, notamment les gouttes qui ont des produits chimiques puissants, celles-ci sont à utiliser avec parcimonie.

Le propoxure : c’est un insecticide non-systémique ce qui signifie qu’il ne tue l’insecte que lorsque celui-ci a atteint son stade adulte avec une action rapide. C’est un anticholinestérasique à base de carbamate. Il est de toxicité aiguë, son action est néanmoins rapide. Vous le retrouvez généralement dans certains produits luttant contre des insectes dits nuisibles tels que les puces, les tiques et les poux. Il est aussi présent dans les produits permettant de lutter contre la foresterie, les moustiques, les fourmis, les spongieuses et d’autres parasites domestiques et de l’agriculture. De plus il peut être utilisé comme molluscicide.

Le fipronil : destiné aux chiens et aux chats pour lutter contre les puces, les tiques et les poux broyeurs. Il est recommandé en traitement préventif ou curatif en application local. Une application protège entre 1 à 3 mois contre les puces et 15 à 30 jours contre les tiques. Il est préconisé principalement en traitement contre les puces adultes. Cette molécule est également utilisée (à plus fort dosage) dans les cafaricides, les fourmicides à usage domestique et fut employé pour des usages agricoles (régent) jusqu’à son interdiction en 2005, soupçonné de tuer les abeilles en masse. Pour son usage phytosanitaire, il est déconseillé sur les chatons, les chiots, les lapins, les animaux malades et/ou convalescents. Il faut après application éviter que l’animal se lèche car certains effets indésirables peuvent survenir : hypersalivation, réaction cutanée, prurit, alopécie, vomissements, symptômes respiratoires et/ou neurologiques. De plus, les chiens ne devraient pas être autorisés à nager dans les rivières pendant les 2 jours suivant l’application.

Les produits frontline : Frontline est une marque du laboratoire Merial. Leur produit qui protègent les chiens et les chats contre les puces et les tiques se présentent sous forme de pipettes pour les chats et en solutions externes ou pulvérisateurs pour les chiens. Leur efficacité est de 1 à 2 mois contre les puces et de 15 jours à 1 mois contre les tiques. Les spray quant à eux, ont une efficacité d’environ 1 mois contre les tiques et de 2 à 3 mois contre les puces. Il est résistant à la pluie, aux bains et aux shampooings. Le traitement Frontline est appelé non-systémique, il tue les puces et les tiques par contact du parasite avec la molécule déposée sur la peau de l’animal. Après application, le produit se concentre dans le sébum de la peau de l’animal (fine couche de surface) et est stocké dans les glandes sébacées du derme.

Les régulateurs de croissance

le méthoprène : C’est un larvicide. Il est utilisé pour lutter contre les moustiques et les puces au stade larvaire. Il interrompt le cycle biologique normal des insectes en stimulant l’action d’une hormone de régulation de la croissance des insectes, ce qui les empêche de se développer au delà du stade larvaire. Les différentes études menées sur le méthoprène ont montré que celui-ci présente peu de risques pour la santé des humains (irritation légère de la peau et des yeux en cas de contact direct avec le produit), aucun effet durable sur la santé n’a été signalé. L’ARLA a conclu que le méthoprène ne persiste pas dans l’environnement et qu’il n’a pas d’effets néfaste durables sur l’environnement lorsqu’il est utilisé conformément aux directives du fabricant. Il se dégrade rapidement dans l’eau et peut être transformé sous l’action des rayons solaires et de micro-organismes. Cependant, le méthoprène est homologué comme pesticides à usage restreint par l’agence de réglementation de lutte anti-parasitaires. Seuls des applicateurs certifiés dans l’utilisation de produits à usage restreint peuvent l’appliquer. De plus, il est préférable de tenir les enfants et les animaux domestiques hors de porté des zones traitées.

le luféron : C’est un principe actif qui inhibe la sécrétion de chitine dans les larves des puces. Cette chitine est indispensable à la puce pour construire son squelette. Il est ainsi utilisé par les vétérinaires pour lutter contre les invasions de puces. Il est stocké dans le corps de l’animal et transféré à la puces adultes lors de la morsures. Ainsi, la puce adulte transmet ce principe actif à la larve qui ne pourra se développer soit par le biais de son sang à l’œuf, soit par le biais de ses excréments qui nourrissent les larves. Selon les études menées aucun effet indésirables n’a été constatés sur les humains, les animaux et l’environnement dont l’organisme ne dépend pas de la chitine. Cependant lorsque celui-ci est ingéré accidentellement ou par léchage il peut provoquer des vomissements et des maux d’estomac. Le luferon est aussi utilisé comme produit protégeant les cultures notamment les cultures de soja et de maïs.

Les colliers, les vaporisateurs, les aérosols et les mousses : Ces produits sont composés en grandes majorité par des insecticides mais ils peuvent aussi contenir des régulateurs de croissances afin d’augmenter leur efficacité. Ils permettent de prévenir l’éclosion des œufs de la puce. Le collier : utilisé seul il n’est parfois pas assez efficace pour contrôler une invasion. Les aérosols et les mousses : ils donnent de bon résultats mais il est nécessaire de traiter très régulièrement votre animal ; environ une fois par semaine. Les vaporisateurs liquides : il faut vaporiser votre animal, le produit se répand ainsi directement sur sa peau ; Leur efficacité est d’environ un mois.